Planètes

Les planètes et leurs productions :

Dans Hyperiums, vous croiserez trois types de planète, chacun disposant de ses propres ressources. Les exploiter et établir des relations commerciales pour exporter votre production sera votre principale source de revenu dans le jeu, c'est donc un aspect à ne pas négliger. Il faut avant tout différencier les trois types de planètes, et donc de ressources, disponibles : Agro, Minero et Techno. Chacun de ces types ayant les spécificités et aspects suivants :

  • Les planètes Agro disposent d'une croissance démographique plus élevé, ainsi que d'un meilleur taux de génération d'armées au sol.
  • Les planètes Minero ont des coûts de fabrication moins élevés pour leurs flottes et disposent d'une recharge accrue de leurs réserves d'énergie. De plus, elles offrent de meilleures fortifications en cas de bataille au sol.
  • La croissance en civilisation est plus rapide sur les planètes Techno. Ces planètes permettent également de construire des vaisseaux plus rapidement, et ce à prix réduit.


De gauche à droite : une planète Techno (bleue), une Agro (verte) et une Minero (marron).

Il est à noter que chaque planète possède également une taille qui lui est propre (répertoriée de 1 à 4). Bien que non-indiquée directement dans le jeu, mais visible par les vignettes représentant vos planètes, cette taille est un élément de commerce parfois important, puisqu'elle définit en partie la quantité de ressources disponible sur une planète. En effet, plus une planète sera volumineuse, et plus elle sera apte à produire de nombreuses ressources.

Systèmes de gouvernements :

Hyperiums étant un univers vaste, vous avez le choix de diriger vos planètes comme bon vous semble par le biais de différents régimes de gouvernement. Ceux-ci sont au nombre de quatre :

  • Le Protectorat Hyperiums vous place, comme son nom l'indique, sous la protection de l'Empire d'Hyperiums. Si votre planète se trouve attaquée, l'Empire téléportera des armées pour la défendre (et elles sont généralement très efficaces). Ce système a néanmoins ses contraintes. Il n'est en effet pas autorisé de construire des vaisseaux de guerre et votre planète disposera de revenus moindre qu'avec un autre système. En revanche, ce Protectorat n'expire jamais, à moins que vous ne décidiez de le quitter par vous même. Au tel cas, sachez qui quitter la protection de l'Empire est définitif, à aucun moment vous ne pourrez la retrouver.
  • Le système Démocratique est un régime de base. Il permet un commerce efficace ainsi qu'un bon développement de la planète.
  • Le système Dictatorial est porté sur les actions militaires. Il offre une vitesse de construction accrue pour vos vaisseaux ainsi que la possibilité à préempter les exploitations commerciales détenues par d'autres investisseurs. En contrepartie, les planètes sous ce régime souffrent d'un développement ralenti.
  • Le système Autoritaire, quant à lui, est un mélange des deux régimes précédents, à mi-chemin entre la démocratie et la dictature.

Vous pourrez en apprendre plus sur ces régimes ainsi que sur la façon d'en changer sur la page dédiée aux gouvernements.

Les races :

En plus des différents types de planètes que vous croiserez dans la galaxie, vous découvrirez que ces planètes disposent également d'une population de race différente. À ce jour, il y a trois races connues :

  • Les Humains. Ils représentent les forces les plus standards du jeu, possédant des armées d'une puissance moyenne et des vaisseaux rapides à produire (mais plus faibles que leurs ennemis). De plus, l'infiltration n'est pas leur point fort, où ils se révèlent médiocre.
  • Les Azterk sont incontestablement les plus forts combattants au sol, où leurs armées sont redoutables, bien que longues à générer. Ils ont des vaisseaux standards, à l'instar des Humains, mais sont en revanche des infiltrateurs et contre-infiltrateurs hors-pair.
  • Les Xillor sont redoutés pour leurs flottes particulièrement efficaces, malgré la lenteur de construction de leurs vaisseaux. En contrepartie, leurs armées au sol sont les plus faibles, malgré une génération accrue.

La population :

La population est l'un des facteur clé dans Hyperiums, notamment dans le calcul de votre score d'influence (de même que le niveau de civilisation, abordé ci-dessous). Elle est exprimée ici en millions de personnes. L'activité de la planète ainsi que la vitesse de génération des armées sont régis par la taille de la population. En effet, plus celle-ci est importante, plus cela sera avantageux. Cette population grandit avec le temps, mais cette croissance reste fortement liée à la conjoncture économique de la planète ainsi que son système de gouvernement. Son type de production son niveau de civilisation comparé à la moyenne de la région influent également sur la croissance.

Niveau de civilisation :

Nous l'abordions dans la section précédente, le niveau de civilisation est un élément important d'Hyperiums puisqu'il régit les principales évolutions de vos planètes, en plus d'être l'un des facteurs dans le calcul de votre score d'influence. Il permet entre-autres les recherches technologiques avancées et définit les activités et exploitations commerciales.
Développer son niveau de civilisation demande de l'argent, beaucoup d'argent. En effet, la seule manière de le faire évoluer est d'y investir des sommes (parfois importantes) régulièrement, depuis la page 'Vue Globale' d'une planète. Heureusement, le niveau de civilisation ne descend pratiquement jamais. Pratiquement, car un bombardement massif pourrait en effet l'endommager.

Tous vos investissements en civilisation déterminent votre progression dans les divers rangs du jeu, d'Ensign à Fleet Admiral. Votre réserve de crédit appréciera également de savoir que même les planètes que vous avez perdues sont incluses dans ce calcul.


Symbolisé par cette icône, le niveau de civilisation évolue selon l'argent investi. À partir du niveau 30, la planète peut être restituée à l'Empire d'Hyperiums.

Nexus :

Nous terminerons cette page avec les informations relatives aux Nexus. Qu'est-ce qu'un Nexus ? Officiellement, il s'agit avant tout du centre stratégique de vos planètes, votre propre agence fédérale où sont analysées et répertoriées les moindres informations de la galaxie, où chaque déplacement de troupes est organisé et coordonné avec soin. Les bureaux y sont éclatant en journée. Officieusement, il s'agit... eh bien, nous ne pouvons vous en dire plus, auquel cas nous devrions ensuite vous éliminer.
Il existe deux types de Nexus :

  • Le Nexus Administratif, ou AdmiNexus, est sans aucun doute le plus important. En effet, il définit à lui seul le coût de contre-infiltration de l'intégralité de vos planètes. La distance influe directement sur ses capacités ; plus une planètes sera éloignée de l'AdmiNexus, et plus le coût de ses opérations anti-infiltrations seront élevés.
  • Le Nexus Satellite (ou encore SatelNexus) est un Nexus de secours. Il est l'équivalent d'un AdmiNexus, mais ne peut gérer les coûts de contre-infiltration que d'une seule planète, celle sur laquelle il est bâti, les rendant aussi faible que si cette dernière se trouvait à portée de fusil blaster de l'AdmiNexus, et ce quelle que soit la distance (même si elle se situe en réalité à l'autre bout de la galaxie). En outre, si vous veniez à perdre votre AdmiNexus, le SatelNexus deviendra automatiquement votre nouvel AdmiNexus.


Voici les Nexus. En jaune, nous avons l'AdmiNexus, tandis que le bleu se trouve être le SatelNexus.

Installer un Nexus est entièrement gratuit, cela ne demande qu'un délai de construction dépendant directement de la population totale de votre empire. Il vous faut toutefois savoir que vous ne pouvez construire qu'un seul et unique exemple de chaque Nexus, ceux-ci ne pouvant naturellement pas être bâtis tous deux sur une même planète. Au besoin, vous pouvez à tout moment transférer un Nexus vers une autre planète.

Si vous n'avez pas de Nexus, ou que vous les avez perdus, vos planètes subiront des coûts de contre-infiltration très élevés, et ce tant qu'un nouveau Nexus ne sera pas construit.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Hyperiums (v2) ?

13 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen